in

Du côté de l’écoresponsabilité, 3 questions à Tim Fievez, directeur de la Malterie Boortmalt

Le site d’Issoudun figure parmi les malteries les plus avancées dans le processus de décarbonation.

Le 20 septembre 2021 à Issoudun (Région Centre-Val de Loire), Boortmalt inaugurait sa centrale solaire thermique, un tiers financé par Kyotherm avec le soutien de l’Ademe. Cette surface de 14 250 m² représente la plus grande installation de ce type sur un site industriel en France, et même en Europe. Destinée aux unités de séchage, elle permettra de réduire les émissions annuelles de CO2 d’environ 2 100 tonnes. Cette réalisation d’envergure s’intègre dans la stratégie de développement durable de Boortmalt, filiale du groupe coopératif Axéréal et leader mondial du malt.

Pourquoi Issoudun ?

Depuis plusieurs années, Boortmalt investit dans les énergies alternatives afin de réduire ses émissions de carbone et de limiter sa consommation d’énergie fossile. Le site d’Issoudun figure parmi les malteries les plus avancées dans le processus de décarbonation. Ce lieu de transformation historique des activités malt de la coopérative a joué un rôle essentiel dans notre développement industriel. Et inversement, c’est aussi parce que nous avons désormais 27 malteries dans le monde que notre premier site de production, acquis il y a 27 ans, existe toujours.

Centrale Solaire Thermique Issoudun 2

Au fil des années, ce terrain pionnier, choisi aussi pour sa surface pour accueillir le solaire, a su se moderniser et intégrer des technologies de pointe en faveur d’une production de malt toujours plus durable. Il incarne aujourd’hui parfaitement la dynamique de notre trajectoire, qui vise à accélérer la transition agricole et alimentaire.

Quelles sont les vraies avancées de cette installation ?

Après la cogénération – production simultanée de chaleur et d’électricité avec la même source d’énergie pour moins d’énergie primaire – et la biomasse – utilisation des coproduits tels que poussière, résidus de grains, etc., issus de la production ou des silos comme combustible pour la production d’énergie –, nous pouvons à présent compter aussi sur l’énergie solaire thermique pour nos besoins en chaleur. L’installation génère par an 8,5 GWh de chaleur durable et décarbonée, soit environ 10% des besoins du site.

Centrale-solaire-FR-vect

Grâce à cette nouvelle installation, 50% de la chaleur nécessaire au fonctionnement de la malterie provient désormais de sources durables. Nous nous engageons ainsi dans une performance économique et sociale ambitieuse : gestion durable des ressources naturelles dans nos process, réduction des émissions carbone, limitation de la consommation d’énergie fossile, préservation du vivant…

Poursuivez-vous d’autres objectifs ?

Traiter la réduction de l’empreinte carbone comme une priorité, et réduire d’au moins 50% d’ici 2030 les émissions de CO2 sur l’ensemble du périmètre mondial de Boortmalt afin de s’inscrire dans les accords de Paris sur le climat. Nous nous positionnons sur une production respectueuse de l’environnement : HVE, filières bas carbone, stockage des grains nouvelle génération. Chaque pas vers une production plus durable est une étape au service des attentes de nos clients, et bien entendu des consommateurs.

Inauguration centrale solaire thermique Issoudun - Credit Didier Depoorter (33)

Enfin, pour conserver une dynamique de leader, nous réfléchissons à de nouvelles solutions de technologies telles la géothermie et l’électrification.

Boortmalt Issoudun – Malteries franco-suisses
74, rue des Alouettes
36104 Issoudun

Est-ce que cela vous a plu ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0
BANNER CAVEMAN Bières Georges

Les bières Georges s’imposent en référence craft

17 photos de la distillerie Dead Man’s Fingers (Bristol)