in

DBI, vitrine des craft indépendantes

Un distributeur qui compte près de 60 brasseries qui font briller les yeux des beer geeks.

Basée en Île-de-France, cette société de distribution met sous les projecteurs, depuis près de 10 ans, la crème des artisanales, françaises ou étrangères. Son fondateur au nez affûté, Quentin Blum, continue de remuer la planète bière avec ses trouvailles et ses mousseuses stratégies commerciales.

20 employés, 8 commerciaux, un directeur commercial, des nouveaux bureaux à Romainville avec un espace de stockage de 900 m2 : l’entrepreneur Quentin Blum, 33 ans, peut être fier de la progression de sa société de distribution, DBI (Distributeur des brasseurs indépendants).

Il faut dire que le capitaine de ce beau navire malté dispose d’aptitudes pour flairer les brasseries de demain et les tendances du marché. Dès son diplôme de master en Géographie de l’alimentation en poche, le jeune beer lover parisien s’est nourri auprès de grandes figures brassicoles en rêvant de monter sa structure de vente dans ce secteur. C’était en 2013 : les premiers cavistes et bars spécialisés faisaient leur apparition à Paname, tandis que les brasseries cherchaient à investir un marché français encore en friche. Quentin Blum commence son activité de distribution avec 8 brasseries pointues d’origine anglo-saxonne, italienne ou suisse mais pas de maison française.

distributeurbiereDBIQuentinBlum
Quentin Blum

Rapidement, sa réputation de dénicheurs de bières craft de haut vol s’envole. Aujourd’hui, sa société compte près de 60 brasseries qui font briller les yeux des beer geeks.

« On a commencé par les étrangères, les françaises ont pris de plus en plus d’importance au fil des années, renforcées par l’effet Covid », précise l’intéressé qui, en cette année 2022, mise à fond sur les tendances bières sans alcool, la catégorie Grape Ale et le format canette à développer chez les cavistes.

Une distribution renforcée chez les cavistes et le CHR

Malgré 2 années difficiles, Quentin Blum conserve sa ligne directrice : une distribution exclusivement sur le réseau caviste, CHR, commerces de proximité, web sur toute la France (avec 55% de CA en Île-de-France).

« Nos ventes se répartissent de la façon suivante : 1/3 de cavistes, 1/3 de bars et 1/3 de restaurants, épiceries fines, sites e-commerce. La grande distribution n’est toujours pas d’actualité. Aujourd’hui, les lignes bougent et il y a de plus en plus d’acteurs sur le marché, dont les généralistes qui se mettent à la bière craft », explique le distributeur, qui use de fins stratèges pour faire face à cette vive concurrence.

Sitôt la fin 2020, DBI a engagé un partenariat avec la Maison du whisky pour référencer certaines bières permanentes dans ses brasseries fétiches comme la française la Débauche et la danoise To Øl. Une opération très fructueuse, qui a conduit le distributeur de spiritueux à investir 20% dans le capital de l’entreprise de Quentin Blum.

« La Maison du whisky a désormais 120 de nos références destinées aux cavistes. Cette collaboration représente 8% de nos ventes et une crédibilité plus importante pour la distribution de nos brasseries partenaires », confirme cet entrepreneur porteur d’une bonne étoile.

Sélection de produits en catalogue

45 days organic pilsner

45 Days Organic Pilsner, de To Øl

C’est le grand retour de la pils avec cette célèbre brasserie danoise toujours en quête d’innovation. Fondée en 2010 près de Copenhague, elle est aujourd’hui en pleine transition bio et revient aux sources de la bière avec cette mousse blonde, fermentée pendant moins de 45 jours. J’ai totalement craqué sur son côté crispy avec ces notes maltées et houblonnées. On le propose certes en canette et bouteille mais on la pousse aussi en pression.

Prix : 3,50 € la canette de 33 cl à 4,7%.

Athletic brewing co Run Wild IPA

Run Wild IPA, d’Athletic Brewing

C’est l’une des brasseries coup de cœur que nous avons lancées à l’occasion du Dry January. Cette brasserie américaine dédiée aux bières sans alcool a réussi le pari de créer des produits avec du goût et de la texture sans trop d’ajout de sucre. Ses 2 fondateurs sont financièrement associés à des sportifs et reversent leur gain auprès de différentes associations. Nous avons sorti en France seulement 2 mousses de leur vaste catalogue, dont cette IPA équilibrée et très aromatique.

Prix : 3,20 € la canette de 33 cl à 0,5%.

Gekko last call for besixdouze

Last Call for Bésixdouze, de Gekko

Une excellente DDH IPA made in France, brassée dans la campagne en Provence. Ses créateurs sont 2 Écossais, le père et le fils, dotés d’un savoir-faire très technique. Voilà longtemps que je n’avais pas déniché une jeune brasserie qui n’avait pas fait le tour des réseaux sociaux en France. L’année 2022 va célébrer le talent de ces brasseurs, notamment avec cette bière aux saveurs exotiques, boostée houblons Galaxy et BBC Mosaic.

Prix : 7,80 € la canette de 44 cl à 7%.

Est-ce que cela vous a plu ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0

L’apéritif Bio sans alcool, OSCO L’Original

Nc Nean Distillerie

Du côté de l’écoresponsabilité, Nc’Nean : l’éloge de la lenteur