in

Découverte de la cave du Coup de Jaja (Le Hézo)

« Les gens entrent souvent dans la boutique pour la bière. Nous avons déjà référencé une quinzaine de brasseries de la région avec un grand choix d’IPA. »

Cap sur la presqu’île de Rhuys en Bretagne ! C’est ici que Dorothée et Jeremy Saint-Hilaire ont ouvert un chapitre de leur vie avec la création de cette cave qui réunit leurs coups de cœur glanés en Bretagne, en France et ailleurs. Une reconversion qui fleure bon l’air marin et le bon goût.

Les affres de la crise sanitaire ont poussé certains Parisiens à s’échapper de leur stressant quotidien pour trouver une vie meilleure, voire un nouveau métier, à des centaines de kilomètres de la capitale.

C’est le cas de Dorothée et Jeremy Saint-Hilaire, dynamiques jeunes quarantenaires. Lui, de formation juriste, est un expert dans le marketing et le digital. Elle, a œuvré pendant 15 ans en tant qu’ingénieure en recherche dans un grand groupe de cosmétiques. Ces parents de 3 enfants en bas âge ont vécu le premier confinement comme un électrochoc.

«Nous voulions quitter rapidement Paris et vivre d’autres challenges personnels.» Une opportunité se présente sur leur chemin.

«Ma sœur et mon beau-frère, Mathilde et Xavier Gicquel, possèdent la Biscuiterie des Vénètes, basée au Hézo, un village du Morbihan. Sa grande surface leur a donné l’idée de créer une sorte de food court. Ils nous ont proposé la partie caviste. Avec les connaissances de Jeremy, né dans une famille passionnée de vin, et nos multiples compétences, nous avons sauté sur l’occasion», raconte la pétillante Dorothée Saint-Hilaire. Direction la Bretagne !

Une cave localisée dans un pôle d’attractivité pour une clientèle locale et touristique

Le Coup de Jaja a ouvert ses portes en mai 2021, dans ce concept pour becs curieux et fins, campé à proximité de la nouvelle épicerie de la Biscuiterie des Vénètes, le Marché des Vénètes. L’espace de 60 m2 est organisé de manière méthodique dans un décor chaleureux mixant bois et métal. À gauche, un grand meuble tout en longueur dévoile une belle collection de spiritueux. Au centre et à droite, c’est un festival de bons jajas. Au fond de la boutique, bienvenue au royaume de la bière locale. Devant la vitrine trônent quelques petites tables pour l’apéro quand le temps est propice.

cavistecoupdejajaf7

En quelques mois, Dorothée et Jeremy ont trouvé leurs marques dans leur nouveau métier de bouche. «Nous avons fait une étude de marché. En basse saison, la clientèle est locale avec beaucoup de retraités. Dès l’été, nous avons la visite de touristes. Au fil des mois, nous avons adapté notre offre. Nous voulons nous différencier de nos concurrents et de la grande distribution. Nous ne sommes pas dogmatiques, nous avons d’ailleurs découvert certains produits sur les conseils de nos clients», commente le couple toujours à l’affût de liquides alléchants.

« Les gens entrent souvent dans la boutique pour la bière. Nous avons déjà référencé une quinzaine de brasseries de la région avec un grand choix d’IPA. »

Une offre qui reflète le terroir de la France et de la Bretagne

Pendant plusieurs mois, les jeunes cavistes ont chassé en duo des pépites avec vignerons, agents, distillateurs, brasseurs et distributeurs pour offrir une cave qui leur ressemble, où priment le goût, la qualité les valeurs et l’esthétisme. Côté quilles, la Cave de Jaja dispose de près de 300 références 100% bio et biodynamiques

« Nous misons sur des vignerons de la nouvelle vague. L’étiquette détermine à 50% notre décision », détaille Jeremy Saint-Hilaire.

Question spiritueux, on fait ici la part belle aux maisons françaises avec quelques trésors bretons entre le whisky, le rhum, le gin, l’armagnac et le cognac.

cavistecoupdejajaf5

«Nous collaborons avec des agents qui ont compris nos goûts. Nous proposons des produits accessibles car nous avons de 2 types de clientèle : une qui regarde les prix, et l’autre pas. Nos meilleures ventes sont le whisky. Par contre, le gin ne décolle pas. Nous avons plusieurs tonics pour l’associer en cocktail», précise Dorothée Saint-Hilaire.

Le second point fort du Coup de Jaja est sans aucun doute la partie bière, le dada de la jeune femme. « Les gens entrent souvent dans la boutique pour la bière. Nous avons déjà référencé une quinzaine de brasseries de la région avec un grand choix d’IPA. La clientèle recherchait des produits locaux », constate la maîtresse des lieux qui planche sur un projet : un espace torréfaction jouxtant la cave, baptisé le Petit Jus. Le couple Saint-Hilaire aime multiplier les casquettes.

17, rue de Lann-Vrihan – 56450 Le Hézo — Tél. : 02 97 48 05 35

Est-ce que cela vous a plu ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0
Les Zythologue BANNER CAVEMAN

Les Zythologues Josef : loin des bières à la mode

caviste coup de jaja Selection

Sur les étagères de la cave du Coup de Jaja (Le Hézo)