in

Sur les rayons, d’Ernest, Jacques et Fils (Lille)

Le spiritueux star d’Ernest, Jacques et Fils ? Le rhum et son mur bien garni, et aussi les vieux jus.

C’est la nouvelle cave qui fait le buzz à Lille depuis janvier. Ses fondateurs sont 2 amis : un barman et un chef de cuisine. Ils ont fait le pari d’ouvrir une boutique dans le centre-ville uniquement dédiée aux spiritueux. Une vraie caverne d’Alibaba pour dénicher la perle rare.

«Qu’est-ce que vous avez l’habitude de boire ? Quels types de saveurs vous aimez ? Quelle est votre limite de budget ?»

Ce sont les premières questions posées, avec attention, par Denis Danjou dès que l’on frappe à la porte de sa cave. Tatouages des doigts jusqu’au cou, crâne rasé, visage souriant, le jeune homme de 26 ans a longtemps exercé le métier de barman avant de s’engager dans cette nouvelle voie professionnelle : le commerce de spiritueux, sous l’enseigne Ernest, Jacques et Fils.

Le concept a germé au côté de son ami et patron, le chef Clément Richevaux, du restaurant gastronomique lillois Chez Brigitte.

«Il y a quelques années, nous avons travaillé ensemble chez un caviste avant que Clément m’engage dans son établissement, raconte avec enthousiasme l’ex-barman. Je m’occupais de la partie bar. On a commencé par 60 références de spiritueux pour passer à 240. Cet univers est pour moi une vraie passion. J’aime toute cette richesse de produits et leur histoire. La boutique, c’était une suite logique. Nous avons profité du départ de la boutique jouxtant le restaurant pour acheter et transformer ce pas-de-porte. À terme, j’aimerais monter ma boîte d’embouteilleur indépendant.»

Au premier regard, on se dit que cette cave est aussi bien lookée que son propriétaire : un espace chaleureux tout en longueur habillé de caissons en bois faisant office d’étagères, de fausses plantes vertes suspendues, et une grande table en bois pour des soirées dégustation. Question sélection, le jeune caviste a choisi puis soigneusement rangé par catégorie ses multiples bouteilles. Le spiritueux star d’Ernest, Jacques et Fils ? Le rhum et son mur bien garni, et aussi les vieux jus.

«Plus on lève les yeux, plus on trouve des choses insolites comme des bouteilles des années 40-50-70 à des prix atteignant des milliers d’euros. Pour dénicher ces pépites, je passe beaucoup de temps à chercher et à relancer mes contacts», explique Denis Danjou.

L’autre bonus de la boutique : l’accueil, car le Nordiste aime chouchouter sa clientèle.

«J’aime ce dicton :”Ce n’est pas toi qui choisis ta bouteille. C’est elle qui te choisit”. Ma devise est de toujours parler à mes clients. Pour les sortir de leur zone de confort, je propose généralement l’inverse de leur goût. Et j’ai de très bons retours», conclut l’intéressé. Un vrai magicien des spiritueux, ce Denis !

Sélection de Denis Danjou, d’Ernest, Jacques et Fils

Traditional Jamaica Rum, de Smith & Cross

Un rhum puissant en watts, idéal pour découvrir le merveilleux terroir jamaïcain. Smith & Cross s’inspire du style overproof anglais de spiritueux – que l’on trouve rarement chez les cavistes. Je le conseille pour des clients ayant déjà une belle collection de rhums.

Prix : 49 € la bouteille de 70 cl à 57%. Distributeur : CBH.

Squadron 303 Vodka

Une délicieuse vodka à base de pommes de terre, distillée en Europe. J’aime sa storytelling autour de la Royal Air Force, son look de flask militaire, et sa forme maniable. On peut l’apprécier pure, sans glace et sans être frozen.

Prix : 55 € la bouteille de 70 cl à 40%. Distributeur : Dugas.

Whisky Le Breuil Single malt finition Sherry Oloroso

Un whisky français produit en Normandie, parfaitement maîtrisé. Je suis fier de disposer à la cave des 3 whiskies de cette première collection très qualitative du Whisky Le Breuil. Celui-ci m’a séduit par son côté céréalier, sa puissance et sa belle longueur en bouche de sherry.

Prix : 85 € la bouteille de 70 cl à 46%. Distributeur : la Spiriterie française

Bénédictine B&B – D.O.M.

C’est l’une des bouteilles insolites de ma collection vintage. J’ai trouvé, pour un restaurateur, cette Bénédicte des années 60-70, en Italie dans une vente aux enchères. Le profil aromatique de cette liqueur a l’avantage de ne pas évoluer dans le temps.

Prix : 180 € la bouteille de 70 cl à 40%.

15, rue des Bouchers – 59800 Lille

Est-ce que cela vous a plu ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0

38 photos du salon LIQUID PASSION

L’apéritif Bio sans alcool, OSCO L’Original