in

Sur les rayons de L’Officine à rhum (Saint-Malo, 35)

Cet expert en rhum de Guadeloupe ne cantonne pas son offre aux rhums agricoles.

Cap sur la Bretagne ! La ville du rhum, Saint-Malo, renoue cette année avec l’événement la Route du rhum et sa 12e édition. Depuis 2018, la cité corsaire a enfin sa cave aux couleurs du spiritueux exotique, fondée par un barman amoureux de rhums arrangés et des Antilles.

Une façade jaune pétante, 2 tonneaux griffés des maisons de rhum agricole, Damoiseau et Bielle, pour attirer le client en quête de dépaysement : William Abi Saab a réussi son pari en transformant cette salle de yoga en une charmante boutique dédiée au spiritueux de canne à sucre. Responsable pendant 10 ans du bar malouin la Belle Époque, ce barman reconverti en caviste était déjà connu pour son investissement dans l’alcool exotique et sa belle collection de rhums arrangés très liés à la Guadeloupe.

L’envie de nouveaux horizons l’amène à réfléchir à différents projets. D’abord la création d’une marque de rhum arrangé. Pas de chance : la maison MaloRhum vient de s’implanter sur le marché local. Puis l’ouverture d’une cave traditionnelle, mais à Saint-Malo la concurrence est rude et William Abi Saab n’a pas de compétences de sommelier. Finalement, le Malouin se lance dans cette officine à rhum loin des remparts touristiques de la ville, dans le quartier de Saint-Servan.

« Lorsque j’étais barman, je me fournissais chez des cavistes pour certains ingrédients mais je ne trouvais pas tout. Ce type de magasin manquait ici », raconte le caviste qui a rencontré encore quelques embûches avant d’ouvrir enfin son établissement l’été 2018.

Un décor digne des pirates des Caraïbes

Dès la porte franchie, on sent que William Abi Saab a le sens du goût et connaît bien l’univers des Antilles. Dans cet espace de 50 m2 doté d’une belle hauteur de plafond, l’ex-barman a agrémenté ses nombreuses étagères de belles bouteilles de vestiges des Antilles d’un autre temps : une pléiade de tonneaux de grands producteurs, de vieilles malles, de plantes de canne à sucre, de cartes des îles et un ancien meuble d’herboristerie qui réunit tous les échantillons destinés à la dégustation « 85% des rhums peuvent être goûtés. J’ai également des rhums étalons pour orienter ma clientèle dans ses choix », précise le caviste

Une offre éclectique pour tous les amateurs de rhum

Cet expert en rhum de Guadeloupe ne cantonne pas son offre aux rhums agricoles : il navigue des produits de mélasse au style hispanique aux embouteilleurs indépendants, pour une clientèle essentiellement locale mais aussi des touristes à la recherche de commerce atypique.

« Je travaille ma sélection de manière intuitive et je fais tourner mes références qui se chiffrent entre 100 et 120 pendant l’année, 150 en juillet et 200 en décembre », raconte William, qui diversifie son champ d’action sur de propres assemblages vieillis en tonnelets de 5 litres au magasin, tels que des blends de Martinique ou d’Amérique centrale. « Les clients apprécient l’idée de voir une mise en bouteille et de recharger leur flacon à la boutique quand il est terminé. Ils ont l’impression de faire un geste écologique. »

Autre force de frappe : le choix royal de marques de rhums arrangés et les préparations maison sous sachet que cet ex-professionnel se délecte à préparer dans son laboratoire.

« Je propose différentes recettes à base de fruits séchés et d’épices. Le fleuron : ananas séchés, feuille de combawa, fève de tonka et gousse de vanille à travailler avec du rhum. »

Le caviste a réservé quelques étagères pour d’autres spiritueux comme le gin, le cognac ou le calvados.

Des ateliers gourmands pour s’initier au rhum.

William Abi Saab est aussi un bec fin. Pour faire découvrir toute la complexité aromatique du rhum, le caviste a lancé différentes formules d’ateliers d’initiation à la dégustation sous forme de repas. « J’ai élaboré des menus créoles, thaïlandais, etc., avec différents traiteurs selon les ateliers, autour d’un îlot central que j’ai au magasin. Les prix vont de 29 à 45 € avec des rhums de toutes origines et de tous styles », détaille l’expert. Une belle invitation pour voyager sans billet aux Antilles.

7, place Bouvet – 35400 Saint-Malo
Tél. : 02 99 82 11 42.

Est-ce que cela vous a plu ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0

Accent fruité, le cognac personnalisable de Camus

Cap sur la Barbade avec le rhum Plantation 2007 de la collection “Extreme Series”